Confédération Européenne des Détaillants en Tabac

Confédération

La Confédération Européenne des Détaillants en Tabac (CEDT), fondée en 1970, est un Groupe Européen d’Intérêt Economique, inscrit au Registre de la Transparence sous le numéro 85326064523-94, qui rassemble les associations nationales des détaillants de tabac, dans le respect du règlement CEE 2137/89.

La CEDT a pour principal objectif de promouvoir les intérêts de près de 150.000 détaillants de tabac européens, des professionnels au service de l’Etat et des citoyens auxquels ils garantissent la légalité d’un réseau de vente, l’authenticité et la qualité de produits particuliers comme le tabac, dans le cadre d’une consommation adulte et responsable, en respectant les normes nationales et européennes en matière de santé.

Le but de notre mission est d’encourager et de soutenir un dialogue permanent avec les Institutions et les acteurs afin de garantir à nos petites entreprises familiales la possibilité d’exercer dans un cadre réglementaire clair, empreint d’équilibre et de proportionnalité. Nous soutenons toute initiative qui permette la reconnaissance de notre rôle de défense de la légalité, contre les phénomènes de contrebande, de contrefaçon et de délit, et qui favorise la valorisation d’un système de vente contrôlé par l’Etat.

Nous soutenons la nécessité que les tabacs manufacturés ne soient vendus qu’exclusivement à travers des réseaux contrôlés détenteurs de licences ou concessions.

news

    x
    • 2019/08/27

      GERMANY : THE CEDT IS PARTNER OF INTERTABAC

      This year, the CEDT is partner of the INTERTABAC exhibition that will take place in Dortmund from 20 to 22 september. The CEDT will give a lecture in english on the tobacco retailers network in Europe on Saturday 21 septembre at 4 p.m. After a brief introduction about the CEDT missions, representatives from different European tobacconists associations will report about the current situation in their home markets. For more information on the event click on :

      INTERTABAC CEDT LECTURE PROGRAMME

       

    • 2019/07/24

      Italy: Italian and Austrian Monopoly Administration met in Rome

      The Manager of the Customs and Monopoly Agency, Benedetto Mineo, welcomed on 23 July the General Manager of the Austrian Tobacco Monopoly Agency Hannes Hofer and his Deputy Chief Executive Officer Ernst Koreska, at the Agency's headquarters at Piazza Mastai in Rome. The meeting was part of the institutional relationships between the European administrations responsible for regulating tobacco products. Among the topics discussed, distributing and selling tobacco products in both countries were a key part of the discussions. Moreover, the emphasis was placed on comparing the rules of location and implementation of tobacco shops, the types of products concerned and the ban on sales to minors.

      Source: FIT - Italian Federation of Tobacconists

    • 2019/07/04

      Hungary: Bill would limit e-cigarette sales to state-run tobacco shops

      A bill submitted to Parliament early in June by an MP of governing Fidesz would limit sales of electronic cigarettes and e-cigarette cartridges to the state-run network of tobacco shops, Hungarian news agency MTI reports. The bill would reduce the excise tax on e-cigarette cartridges from HUF 55 to HUF 20 per millilitre (from 0.16 euros to 0.06 euros), but apply the tax uniformly to nicotine-free e-cigarette cartridges. The bill would also reduce the number of tobacco shops in the country by raising the population threshold per shop from 3,000 to 4,000. The bill was submitted by János Lázár, the prime minister’s commissioner for the defence of non-smokers.

      Source: Budapest Business Journal

       

    • 2019/07/03

      Greece: kiosks renters can pay cash tobacco products up to 500 euros

      A government amendment published on 3 April brought significant changes related to the payment conditions for tobacco products granted to the tobacconists. As part of the negotiations between the government and the various professional associations, the Greek Federation of Kiosks Renters, which has earned a high recognition as the second largest trade union of tobacconists in Greece, managed to obtain significant changes, thus avoiding serious impacts on the work of kiosk managers. Besides, most of its requests have been granted. In fact, all tobacconists can still pay in cash up to 500 euros their delivery of tobacco products. In addition, they no longer need to present a criminal record to wholesalers to purchase tobacco products. In addition, they can pay their tobacco products invoice in several instalments, but in a single currency. However, tobacco products invoices cannot contain any non-tobacco items. Some current account issues have not yet been resolved and will be subject to further changes.

      Source: Greek Federation of Kiosks Renters

    • 2019/06/20

      Austria: Radio Trafik - Tobacconists go on air!

      RadioTrafik is a modern radio specially designed for Austrian tobacconists and available only in their outlets, with targeted advertising. RadioTrafik is free since is funded by the advertising revenue. The radio broadcasts General news in real time and issues forecast weather. RadioTrafik's ads target customers directly at the tobacco shops by informing them on the products available at the tobacconists’, such as tobacco products, lotteries, sports betting, newspapers, e-loading, etc. Out of hours, the radio informs on the Trade Union and professional news, the services, and broadcasts news to the "trafiken" and their employees.  And then, with Easy-Pop-Music, RadioTrafik creates a pleasant atmosphere of well-being in the tobacco shops. RadioTrafik has the technical ability to target tobacconists directly with tailor-made information - both regionally (for example, news from the national committees) and a cluster. Currently RadioTrafik can be heard all day at about 260 tobacconists and should be available at 500 tobacconists’ by the end of 2019. For further information, click on www.radiotrafik.at

      Source: WKO - Austrian Association for tobacconists

    • 2019/06/20

      Italy : outlawed the sale of cannabis light

      The Italian Court of Cassation has just declared illegal the sale of light cannabis products such as leaves, inflorescences, oils and resin, through the cultivation of cannabis sativa L., because the sale does not fall under the law. not. 242 of 2016. Therefore, the sale of these derivatives includes the transfer of products, the sale, and the marketing to the general public of narcotics that the Italian law punishes with a prison sentence, unless these products are devoid of drug effects. This sentence seriously questions the legitimacy of more than 2,000 specialised shops. FIT reminded its members not to market such products, at least until the publication of the reasons for the award.

      Source : FIT - Italian Tobacconists Federation

    • 2019/06/20

      France : Big tobacco must pay clean-up fee for cigarette butts

      It has been confirmed that the tobacco industry will have to create an EPR (extended producer responsibility) network, eventually providing funding for the collection, sorting and recycling of cigarette butts. This is part of the draft law on the Circular Economy of the Secretary of State for Ecology, Brune Poirson.

      Source: Confédération Nationale des Buralistes

    • 2019/05/05

      FRANCE: A French government call for tender for cash tax payments

      According to the Budget Minister, Gérard Darmanin, 50% of the people who go to the treasure-house pay fines or taxes in cash. Therefore, the French Government has called for tender so that networks like the Post Office or the tobacconists can be the place for cash tax payments.
      According to the Webhelp report that was presented to the Budget Minister, outsourcing certain public services (user reception, receipt of documents, appointment making, restoration, human resources, finances...) would make it possible to clear 35 billion euros in savings to the State budget.
      Source: Confédération des Buralistes 

    Close News

    SALLE PRESSE

    Multimedia

    Vidéo des BRUXELLES événement.


    Lettre aux candidates - èlections européennes 2019
    x

    Communiquès de Presse

      EVENEMENTS

        x
        • 2019/07/23

          RENCONTRE A ROME DES MONOPOLES ITALIENS ET AUTRICHIENS

          De gauche à droite : Ernst Koresta (Directeur Adjoint de l'Administation Autrichienne du Monopole), Giovanni RIsso (Président de la FIT), Hannes Hofer (Directeur de l'Administration Autrichienne du Monopole), Barbara Toxiri (Directrice des Affaires Europénnes de la FIT), Marco Ganassi et Gianluca Basso (Département des Affaires Europeennes de la FIT)

          Avant de rencontrer le directeur de l'Agence des douanes et du monopole Benedetto Mineo, le directeur de l'agence autrichienne, Hannes Hofer et son directeur adjoint Ernst Koresta ont été accueillis dans les bureaux de la Fédération italienne de Buralistes pour un bref échange d'idées sur la situation économique de la catégorie en Europe. Hofer a indiqué que les deux agences du Monopole travailleront ensemble pour impliquer d'autres administrations européens qui ont un système similaire.

          Voilà une première rencontre entre Mineo (à gauche) et Hofer (à droite) au siége de l'Agence du Monopole Place Mastai à Rome dans le cadre des relations institutionnelles entre les administrations européennes chargées de la réglementation du tabac. Les sujets au cœur des discussions : distribution et vente de tabac dans les deux pays, discussion des règles de création ou d'ouverture des débits et interdiction de la vente de produits du tabac aux mineurs.

        • 2019/07/10

          MANIFESTATION DES BURALISTES ITALIENS A ROME

          « Le combat des buralistes italiens est celui de tous les buralistes européens »

          Le 8 mai 2019 des milliers de buralistes ont manifesté dans les rues de Rome pour s'opposer aux choix politiques et économiques du gouvernement qui affectent l'ensemble de la catégorie. Arrivés dans la capitale en provenance de toute l'Italie, les buralistes, en tant qu'entrepreneurs, ont demandé la mise place d’une politique à long terme sur les produits du tabac, ceux de nouvelle génération et sur les jeux de hasard.
          Le président de la CEDT, Peter Schweinschwaller, était présent à Rome le 8 mai pour apporter un soutien personnel aux buralistes italiens, à l'occasion de la manifestation dont le slogan était : Sauvons nos buralistes ! « Votre combat est notre combat ! » C'est avec cette devise que le président de la CEDT, Peter Schweinschwaller, a adressé son le message de solidarité à des milliers de buralistes venus de toute l'Italie pour manifester.

          Giovanni Risso, président de la Fédération Italienne des Débitants de tabac, a clairement exprimé les besoins de la profession en déclarant : « nous sommes aguerris et déterminés à obtenir des réponses. Le tabac est le produit qui nous identifie, car l’Etat nous a permis de le vendre en nous payant une remise, soit un pourcentage de vente. Eh bien, cette remise tabac n’a pas évolué depuis 27 ans. Il est grand temps de la revoir mais avec quelques réserves. Je fais référence aux produits de nouvelle génération pour lesquels nous demandons remise à part par rapport à celle des tabacs traditionnels, beaucoup plus taxés ».

          Grâce à la participation de l’actuel président du Parlement européen, Antonio Tajani, qui a toujours prêté attention aux requêtes de la profession et, grâce au président de la CEDT, le message n’est pas resté à Rome et est arrivé directement à Bruxelles. En outre, Tajani a déclaré sur l’estrade devant les manifestants : « À Bruxelles, vous trouverez toujours un ami qui défend les droits de ceux qui, comme vous, respectent et font respecter les règles ». Il s'est également félicité du rôle social et de proximité important joué par la catégorie.

          Au cours de cette journée, les buralistes italiens ont vivement rappelé : « Nous voulons être écoutés »

        • 2019/02/21

          LA CEDT EN VISITE CHEZ LES BURALISTES HONGROIS

          Le 23 novembre 2018, sur invitation du président de l’Alliance Hongroise des Débitants de tabac, également trésorier de la CEDT, les membres de la CEDT ont visité le salon national des détaillants de produits de monopole et assisté à leur conférence. Evènement important pour l’ensemble du secteur auquel ont participé représentants du monde politique et institutionnel Magyar.

          Les buralistes européens au Parlement Hongrois

          Les membres de la CEDT ont aussi visité le Parlement hongrois où ils ont été reçus par le vice-président du parlement, Istvan Jakab, pour discuter des problèmes liés à certaines règlementations tabac récemment approuvées. Monsieu Jakab s’est non seulement félicité des excellents résultats économiques générés par les buralistes hongrois, mais aussi de la baisse du tabagisme depuis l’adoption du monopole de vente de tabac au détail.

          Pas convaincant le paquet neutre

          Au cours de la conférence organisée par l’Alliance hongroise des débitants de tabac s’est renforcée l’idée que la mesure du paquet neutre est sans effet sur le tabagisme, comme le témoigne l’expérience française.

          Suite aux vives confrontations entre les autorités hongroises et les représentants de l’Alliance Magyar des Débitants de tabac soutenus par la CEDT, le gouvernement Orban a finalement décidé de renvoyer à 2022 l’introduction du paquet neutre prévu initialement pour mai 2019.


          Monsieur Istvan Jakab (troisième à partir de la droite), le président de l’Alliance Hongroise des Débitants de Tabac Antal Lengyel (deuxième à partir de la droite) avec les membres de la CEDT.

          Indispensable l’exclusivité de vente pour les produits différents des cigarettes traditionnelles.

          Cinq ans après l’introduction du monopole de la vente au détail des produits du tabac, la Hongrie est devenue la preuve la plus récente que ce type de vente garantit un meilleur contrôle qualité et une plus grande prévention du tabagisme chez les jeunes. Par conséquent, il apparait urgent d’adopter les mêmes mesures que celles en vigueur pour les produits du tabac afin de faire éventuellement face à des ventes illégales des nouveaux produits à fumer différents des cigarettes traditionnelles.

        • 2019/02/11

          UN NOUVEAU COMITE EXECUTIF POUR LA CEDT

          Le 6 février dernier, l'Assemblée Générale de la CEDT s'est réunie en son siège à Bruxelles pour élire un nouveau président et Comité Exécutif.


          de gauche à droite : Philippe Coy Vice-Président (France), Mario Espejo Aguilar Membre (Espagne), Theodoros Mallios Membre (Grèce), Peter Schweinschwaller Président (Autriche), Giovanni Risso Secrétaire Général (Italie), Antal Lengyel Trésorier (Hongrie)

          Peter Schweinschwaller (Autriche) a été élu président, Philippe Coy (France), vice-président, Giovanni Risso (Italie), secrétaire général et Antal Lengyel (Hongrie), trésorier.

          Peter Schweinschwaller, représentant des détaillants de tabac autrichiens, souhaite valoriser et témoigner auprès des institutions européennes du rôle social et économique de ce réseau de proximité, dont les 150.000 points de vente accueillent 40% de la population européenne. D'ailleurs, il envisage la possibilité d'accueillir d'autres associations européennes de détaillants de tabac dont les intérêts convergent avec ceux des membres actuels. Il lui semble nécessaire de renforcer les contacts au sein de la filière tabac pour assurer un contrôle efficace des trafics illégaux.


          de gauche à droite : Philippe Coy, Vice-Président and Peter Schweinschwaller, Président de la CEDT

          Dans le cadre de ses premières missions, le président Peter Schweinschwaller et son équipe élaboreront une position commune sur les produits assimilés au tabac, grâce à des échanges constants avec les interlocuteurs intéressés : membres de la CEDT, acteurs institutionnels et opérateurs du secteur. En outre, Peter Schweinschwaller considère que ces rendez-vous quotidiens avec les citoyens européens et une meilleure connaissance de ce réseau de vente basée sur un système d'autorisations et de licences, contrôlé de manière ponctuelle par les autorités de régulation, sont un atout majeur pour une communication efficace sur les questions de santé publique.


          de gauche à droite: Ernst Koresta, Vice-Président de l'Administration des Monopoles autrichienne, Josef Prirschl, Président de la WKO

        • 2019/01/03

          LA CEDT REUNIE A ATHENES POUR ANTICIPER LES TENDANCES

          Le 19 juin dernier, les membres de la Confédération Européenne des Détaillants de tabac se sont réunis à Athènes pour discuter des priorités du secteur et anticiper sur les tendances des marchés.

          Dans le cadre d’un accueil chaleureux, le président de la Fédération des Kiosques Theodoros Mallios a expliqué qu’en Grèce, l’essentiel des produits du tabac est vendu dans les kiosques. Depuis 2010, ils sont passés de 12.000 à un peu plus de 6.000 points de vente. Une chute vertigineuse, due non seulement à la crise mais aussi à une hausse inouïe de la fiscalité du tabac. Afin de faire face, les kiosques grecs ont dû structurellement changé leurs points ventes tout en gardant leur caractère unique d’animation des quartiers.

          En outre, le directeur officiel du monopole autrichien, Hannes Höfer, invité à participer à cette réunion, en a profité pour annoncer son intention de développer des échanges réguliers avec les autorités de tutelle des pays membres de la CEDT.

          Le volet traçabilité des produits du tabac de la dernière directive européenne a été un sujet d’envergure, car sa mise en place s’avère plus compliquée pour certains membres de la CEDT, en particulier pour l’Espagne et l’Autriche.

          D’autre part, les membres de la CEDT reconnaissent qu’un système de traçabilité pour le tabac est un instrument clé pour lutter contre la contrebande de cigarettes. Néanmoins, ils espèrent que sa mise en place n’engendrera pas de couts supplémentaires pour la profession.

          Face au débat actuel sur la réglementation du cannabis light, les six pays membres de la CEDT, constatent de grandes différences juridiques et commerciales selon les états. Ils considèrent que ce produit doit faire l’objet d’une réglementation européenne, afin de permettre aux Etats de contrôler le produit jusqu’au consommateur final.


          Theodoros Mallios, présidente de la Fédération Grecque des Kiosques

        Chiudi evento

        Contacts:

        Adresse

        Confédération Européenne des Détaillants en Tabac.
        Rue Montoyer, 31 B-1000 BRUXELLES
        Phone: +32 (0) 7721305